La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 02 48 21 19 01
logo Biocoop
Au Bourgeon Vert

Portrait d'un biocoop'ain du magasin : Thibaud Dumaine, chanteur et guitariste

Portrait d'un biocoop'ain du magasin : Thibaud Dumaine, chanteur et guitariste

À partir du 09/02/2021

Thibaud Dumaine est chanteur, guitariste mais également client du magasin depuis de nombreuses années, devenu avec le temps également un biocoop'ain musicien que nous convions régulièrement pour des sessions LIVE en magasin. Si vous l'avez déjà vu et entendu sur le parking ou à l'intérieur du magasin, vous vous demandez sûrement, mais qui est donc cet artiste à la voix douce qui rend l'exercice des courses aussi plaisant que déstressant ? 

En pleine crise de la COVID-19, Thibaud a accepté de faire tomber le masque pour se dévoiler un peu (même beaucoup !) : engagements personnels, écologie, alimentation, zéro déchet, inspirations... découvrez Thibaud, un biocoop'ain qui a plus d'une mélodie dans son sac.

Cher Thibaud, peux-tu te présenter en quelques mots ?

50 ans, aux activités dites "non essentielles et substituables" c'est-à-dire auteur-compositeur-interprète et intermittent du spectacle (en tant que chanteur et guitariste),je suis originaire de Bourges. Signes distinctifs : je suis d'un naturel curieux, je suis un véritable touche-à-tout, et j'ai d'ailleurs des projets plein la tête et le cœur !!! Nous sommes d'ailleurs en train de préparer en ce moment même un titre (qui sera aussi illustré en clip) sous une forme toute nouvelle pour moi, à la fois caustique et parodique sur la situation actuelle dans notre pays (et dans le monde), un peu à la manière des chansonniers ou des "bouffons du roi" de l'époque. On nous avait ainsi demandé fin avril 2020, en "bras de chemises" (rires!), d'être inventifs..., nous allons donc répondre à nouveau très très prochainement sur Internet à cet appel : cela s'appellera les "Girouettes du Roy" (rires!) qui ont notamment pour fonction essentielle d'indiquer la direction, le sens du vent.


Quel bioshopper es-tu ? 

Je me définirai aussi plutôt comme un bio-curieux (de part ma nature curieuse justement), mais j'avoue ne pas avoir vraiment réfléchi à cette question.

Suis-tu un régime alimentaire particulier ?

Avec mon épouse, nous mangeons beaucoup de fruits et légumes (bien souvent plus de 5 par jour...), en suivant les saisons (par exemple cure de raisins en automne). Pas mal d'oeufs, un peu de poissons (surtout les petits, pour moins de produits chimiques, type sardines, anchois, etc) ou fruits de mer (noix de St-Jacques, crevettes, etc) et de la viande une à 2 fois par semaine. On privilégie la qualité à la quantité (exemple : de la viande rouge une à deux fois par mois). On évite dans la mesure du possible le sucre (très "inflammatoire" notamment) et tout ce qui a un indice glycémique trop élevé.

Nous mangeons beaucoup de noix (noisettes, amandes, etc.) et personnellement du chocolat noir à 100% (type Criollo qui est un pur délice! A chaque fois, j'ai l'impression de remarcher "pieds nus dans la jungle" (rires!)...).

Enfin surtout, nous ne mettons pratiquement plus du tout les pieds dans les enseignes "déshumanisées" dites "de la grande distribution" qui proposent pour l'essentiel des produits "dévitalisés" et toxiques. Nous avons ainsi banni totalement les produits industriels et transformés (qui littéralement "dézinguent" nos santés à tous!). Et nous privilégions nos producteurs locaux : pour le rapport humain, pour les échanges et les plaisirs partagés ensemble en direct (pendant une sortie par exemple, en allant voir les animaux sur place à la ferme), pour la proximité donc, et parce que nous voulons aussi soutenir notre économie locale! C'est un vrai enjeu! 

Ce qui contribue aussi à développer nos territoires et nos écosystèmes. Et à entretenir aussi nos paysages et nos campagnes! Egalement, à certains changements de saison (à l'entrée de l'automne, puis à la sortie de l'hiver), nous nous faisons une cure à base de produits de la ruche (notamment de gelée royale), également de la Vitamine D (vrai sujet d'actualité aussi en ce moment), et nous privilégions tant que possible de nous soigner (quand cela est nécessaire), grâce à l'homéopathie et la phytothérapie. Je pratique aussi l'acupuncture, la relaxation et la sophrologie (en tant que chanteur cela a aussi du sens, j'y trouve un vrai complément!).


Si tu étais un fruit ?

Un ananas Victoria (bien mûri par le soleil, avec plein de jus pour la bonne humeur et le punch!) ;

Un légume ?

Un brocolis (qui est trop souvent à tort considéré comme un des mal-aimés des légumes, je le préfère personnellement cru dans une salade). J'adore aussi les trèfles à 4 feuilles (rires!) mais ce n'est malheureusement pas vraiment comestible... ;

Un plat ?

Un bon rougail saucisses (avec pas mal de piment).


Ta première fois au magasin biocoop Au Bourgeon Vert, c'était quand ? Pour quelles raisons as-tu franchi la porte du magasin ?

C'est une question très intime ça..., je suis un peu intimidé du coup (rires!). Ma "1ère fois"? Cela remonte vraiment à plusieurs années (2004 je crois...). Cela fait maintenant des années que je suis de plus en plus près "le bio". Mon cheminement s'est fait par étapes, jusqu'à franchir en 2004 la porte du magasin (avant 2004, j'habitais dans la région lyonnaise). J'adore les magasins de proximité, et j'ai toujours été attiré notamment par le très bel étalage de fruits et légumes du magasin Biocoop de Bourges (pour ses couleurs, sa variété, ses parfums, etc).

Le rayon dans lequel tu aimes flâner ?

Le "fromage et traiteur" (selon l'inspiration, si l'on peut par la même occasion partager ensemble à trouver ou à placer entre deux soit un petit trait d'esprit, soit une petite note d'humour au passage, c'est très bien!).

Ton produit local préféré ?

Le miel d'acacia de "l'Abeille de Sologne".

Ce truc que tu glisses toujours dans ton panier ?

Des amandes, des fruits.

La chanson que t'inspire le magasin ?

Le titre "C'est la fête !" extrait du dessin animé "La Belle et la Bête" (version Disney).


La bio et la musique, même combat ?

La diversité fait la richesse! C'est un premier lieu commun ! Aujourd'hui, dans l'idée de notre bien commun à tous, je pense en effet qu'il y en a de très nombreux. Les 2 peuvent être ludiques, ils participent activement à l'éveil de nos consciences, ils contribuent grandement je pense à nous élever, à nous tirer vers le haut, etc. En leurs seins, il faut continuer à multiplier les échanges, faire foisonner les retours d'expériences, qui à la fois nourrissent, structurent, organisent et renforcent ainsi davantage chacun de nos métiers. Rien n'est jamais acquis! Les deux doivent continuer à travailler à privilégier la proximité et le savoir-faire local et régional. Par extension, cela contribue au développement de tout notre tissu social, économique et culturel. Tout est en interaction, indissociable!

Certains prônent aujourd'hui l'individualisme à outrance, les divisions (par conflits d'intérêts, par arrivisme, par égoïsme ou je ne sais quoi) ou encore la déshumanisation, mais ce sont de graves erreurs! Nos unions font la force! Et l'Humain doit revenir au coeur même de nos vies! Il ne faut jamais oublier non plus, jamais, que notre pays a un énorme potentiel! Il regorge partout d'idées et d'inventivité. C'est tout le génie des hommes qui sait se révéler pour peu qu'on lui laisse la liberté de le faire!

Pour ce qui nous concerne en matière de spectacles (comme pour une certaine "bio"), les organisateurs allaient parfois chercher des artistes situés assez loin : de Paris, à l'autre bout de la France ou même de l'étranger, ce qui coûte parfois très cher! Alors qu'il existe un véritable vivier ne serait-ce que dans notre propre région Centre Val de Loire.

De toute façon avec tout ce qui se passe aujourd'hui, le principe de réalité va faire son oeuvre (ces années prochaines il faudra notamment "réduire la voilure"). Car nos métiers d'acteurs de notre vie culturelle sont actuellement littéralement sacrifié par choix politique totalement arbitraire (il suffit de voir le compte-rendu sur internet du 23-12-20 dernier de la part du juge des référés auprès du Conseil d'Etat). La Covid 19 a vraiment bon dos et est devnu prétexte à tout et n'importe quoi... Dans nos métiers, c'est une véritable hécatombe! C'est tout un écosystème qui exprime aujourd'hui beaucoup beaucoup de détresse humaine! C'est très grave! Pour notre pays tout entier, pour notre ART DE VIVRE à la française, notre Culture, notre Histoire, notre âme, notre identité!!! Nous sommes tous la liberté d'expression, nous sommes tous la liberté de création artistique, nous sommes tous la liberté d'entreprendre, nous sommes les FORCES VIVIFIANTES de ce pays !!! Même si parfois l'on cherche à nous diviser, nous sommes tous liés! Ensemble, nous sommes plus forts! Ainsi avec tout ce qui se passe aujourd'hui, c'est la preuve flagrante encore une fois qu'il n'y a jamais, jamais rien d'acquis! Faisons-nous confiance! Soyons les propres acteurs de nos vies! Et arrêtons de tout attendre par exemple de l'Etat. C'est du fruit de notre propre travail opiniâtre sur le terrain, autour de nous, que nous gagnerons. Ce sont nos propres actes qui parlent! En construisant chacun notre présent, c'est tout notre avenir commun qui en bénéficiera.



Le dernier clip de Thibaud Dumaine "Mïa"



Ton plus grand geste pour sauver la planète ?

En fait, c'est plutôt pour nous une multitude de petits gestes chaque jour (par exemple, le fait de regrouper nos démarches et rdvs professionnels pour limiter nos déplacements en voiture ; ou encore quand je viens déranger nos 2 chats lorsqu'ils cherchent à chasser les oiseaux ; etc). Mais la cause qui me semble l'une des plus importantes aujourd'hui est celle de l'eau… C'était encore plus criant l'été dernier avec nos cours d'eau littéralement asséchés, exsangues. Je veille donc par exemple régulièrement à ma propre consommation d'eau (en privilégiant notamment les douches aux bains, ne pas la faire couler pendant les "savonnages", etc). De plus, notre eau est de plus en plus polluée, c'est un grave problème. On en est à déconseiller à nos jeunes de consommer leurs propres poissons pêchés dans nos rivières car trop pollués... Mais où allons-nous? Que sommes-nous en train de laisser en héritage à notre Jeunesse qui est aujourd'hui maltraitée, parfois accusée et complètement négligée? Quels modèles sommes-nous ou serons-nous à leurs yeux? Notre eau est polluée en effet, nous habitons nous-mêmes non loin d'agriculteurs que nous voyons chaque année déverser des litres et des litres de produits phytosanitaires dans leurs champs. Cela finit immanquablement par couler à terme dans nos ruisseaux et rivières. Le département du Cher est parmi les plus mauvais élèves en France en la matière. Il y a toute une nouvelle pédagogie à développer, toute une formation (dès les premiers cours dans les écoles) à revoir. Certains syndicats agricoles n'hésitent même pas à servir les intérêts des industriels agro-alimentaires. C'est scandaleux!

Et pendant ce temps, nos "autorités" prônent encore le tout chimique en France tout en tournant encore trop souvent le dos à des méthodes plus respectueuses de la Nature, ou encore à la médecine naturelle qui connaît pourtant depuis quelques décennies un vrai boom grâce à d'innombrables progrès. Il faut absolument trouver un autre point d'équilibre dans tout cela. Les lobbyings sans aucun scrupules, faussent tout, dérèglent tout, et ne reculent devant rien! Tout cela au nom du Dieu "Argent"! Dans le contexte malsain que nous connaissons, j'ai même entendu parlé dans les médias "Mainstream" il y a quelques jours de la notion d'argent magique", c'est très grave!!!


As-tu adopté le réflexe zéro-déchets? Si oui, chez toi et dans ton quotidien tu as changé quoi ?

Oui, par exemple, nous nous sommes organisés pour les emballages : pour les œufs, nous gardons la même boîte et la ramenons à chaque nouvel achat. Egalement, pour le pain il nous arrive d'utiliser directement nos sacs en tissu spécialement adaptés. Nous avons aussi pris conscience il y a quelques années que nous utilisions alors beaucoup trop de plastique un peu partout dans nos habitudes. Nous nous en sommes donc débarrassés depuis, privilégiant notamment le bois (ou dérivé) ou autre matière surtout plus naturelle et bio-dégradable. Mais il nous reste encore des efforts à faire, c'est clair! Je pense notamment au compost pour nos déchets alimentaires. C'est tout un véritable "déconditionnement" qui remonte à notre plus tendre enfance. Mais nous continuons chaque jour à apprendre, à cheminer, à œuvrer.

Nous nous fournissons par exemple directement au "détail" au magasin de Bourges pour les produits vaisselle ou lessive (et réutilisons ainsi les mêmes contenants).


La dernière pétition que tu as signée ?

Contre la hausse toute récente (et complètement indécente en ces temps troublés) de 15% de la "dotation" de nos... "députés"...

Un livre qui t'a donné envie de faire attention à la planète et/ou à ton alimentation ?

Il y a quelques années, le livre "Changez d'alimentation" du professeur Joyeux. Également, le livre "Le meilleur médicament, c'est vous" du docteur Frédéric Saldmann.

Un film engagé qui t'a bouleversé ?

"Soleil Vert" (en 1973) de Richard Fleischer.


Un cri du cœur que tu as envie de pousser ?

Haro sur nos droits et libertés!!! Notre 1ère valeur fondatrice "Liberté" inscrite sur toutes les façades de nos 34 968 mairies en France est totalement piétinée, souillée, bafouée!!! Cela ne peut plus durer! Partout, cela fabrique de la déloyauté et de l'injustice!!! Rien ne peut justifier cela! Rien!!! Faisons ensemble tous honneur à notre valeur première et résistons!!! Soyons inventifs, osons sortir des sentiers battus et rebattus, et partageons au plus grand nombre nos nouvelles solutions! Nous sommes chacun cette "Liberté"! Encore une fois, rien n'est jamais acquis,jamais!

Retour